Ahmed El Mousaoui

AHMED EL MOUSAOUI : “Je sais qu’il me craint. Moi je n’ai qu’une envie c’est de prendre ce titre”. Portrait

Partagez l'article...!Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest

Ahmed El Mousaoui Champion de France de boxe anglaise
Ahmed El Mousaoui Champion de France de boxe anglaise

La boxe anglaise en France est bel et bien en train de renaître. Surdoué du noble art, celui que l’on surnomme “le prince”, tentera le 6 décembre prochain, de ravir la couronne Européenne des poids Walter. Son plus gros défi. Entre Chicago, Las Vegas, Paris, Bangkok et Marrakech ce phénomène de 24 ans sait tout faire entre 4 cordes. Numéro 1 francais, ce sont sur ses terres, à Vrigne aux Bois qu’il vous donne rendez-vous. Pour marquer l’histoire de la boxe. En attendant, plongez dans le monde fascinant d’Ahmed El Mousaoui…

Visvictus: Champion de France en novembre 2013, les sollicitations n’ont pas dû manquer ?

Ahmed El Mousaoui celebrity magazine Dior
Ahmed El Mousaoui celebrity magazine Dior
Ahmed El Mousaoui celebrity magazine Dior
Ahmed El Mousaoui celebrity magazine Dior
Ahmed El Mousaoui celebrity magazine Dior
Ahmed El Mousaoui celebrity magazine Dior

Ahmed El Mousaoui: Oui, en fait j’ai abandonné le titre pour disputer le titre de l’Union Européenne (EU). C’est dans la continuité tu dois passer par là. Je suis classé 1Er boxeur français en Walter et 9ème européen (EBU). J’ai fait pas mal de choses depuis mon titre de Champion de France, on m’a vu sur BEIN SPORT, L’EQUIPE 21, je fais un peu de photo aussi pour les magazines. Je pense qu’un sportif doit être complet et ne pas se cantonner uniquement au sport, quand tu as une petite gueule sympa il faut essayer de toucher à tous les milieux. Donc oui j’ai représenté la marque DIOR, se fut une très bonne expérience donc si on me le propose à nouveau je recommencerais. Ça commence à se développer un peu pour moi.

Visvictus: Numéro 1 Français en boxe anglaise, Ce n’est  pas à la portée de tout le monde de réaliser des performances de ce calibre ?

Ahmed El Mousaoui: Ça n’est que le travail, tu sais, je boxe depuis que j’ai 8 ans. J’ai souffert, j’ai fait beaucoup de sacrifices pour en arriver là. Ce qui a fait la différence entre les mecs de ma génération et moi c’est que je n’ai pas lâché. Pourtant il y avait des mecs qui avaient le même talent que moi, aussi forts, aussi doués, mais ils ont lâché, ils ont craqué. Moi je veux arriver à mes fins.

Ahmed el mousaoui
Ahmed el mousaoui

Visvictus: On s’aperçoit comment qu’on est doué pour la boxe ?

Ahmed El Mousaoui: Je m’en suis aperçu suite à mon premier titre de champion de France en éducatif à l’âge de 14 ans. Ensuite à 15 ans j’ai enchaîné champion de France, 16 ans pareil, 17 ans pareil, 18 ans pareil. Après la même chose en professionnel.

Visvictus: Comment as-tu découvert la boxe?

Ahmed El Mousaoui équipe de France de boxe anglaise
Ahmed El Mousaoui équipe de France de boxe anglaise

Ahmed El Mousaoui: Tu sais, mon père il aimait la boxe particulièrement, et c’est lui qui m’a conseillé, incité. J’ai commencé la boxe à la Verrière dans ma ville actuelle dans le 78. Pendant 3 années ensuite je suis parti à Elancourt chez la famille Farrugia super connue, c’est là que j’ai pu développer mes capacités physiques et c’est à ce moment que je suis devenu champion de France en éducatif en 2004 pour enchaîner jusqu’en 2008. J’ai connu l’équipe de France en 2006 grâce à eux. En équipe de France j’ai fait les championnats d’Europe, championnat du monde junior, j’ai fait plein de tournois internationaux, des médailles d’or de bronze et d’argent. Ensuite j’ai préféré passer pro, et ne pas attendre les Jeux Olympique 2012. Et j’ai bien fait. Les boxeurs de ma génération regrettent car ils auraient aimé passer pro aussi à la même époque moi mais ont préféré attendre.

Visvictus: Tu as connu la boxe anglaise sur Canal Plus ?

Ahmed El Mousaoui: Oui j’ai connu la fin de Canal Plus, j’étais le plus jeune de l’équipe d’ACARIES à passer sur Canal Plus, à boxer 4 à 5 fois par an. J’ai réussi à monter et faire du buzz, ce qui n’est pas donné à tout le monde. J’ai pu rencontrer des personne dans le showbiz qui mon présenté à des gens comme LAFOUINE qui a fait une chanson sur moi. J’ai eu la chance de rencontrer BOOBA dont j’ai été le premier boxeur en 2009 à représenter sa marque UNKUT. Maintenant ils sont tous sponsorisés mais bon… c’est comme ça que j’ai fait mon buzz petit à petit.

Ahmed El Mousaoui Unkut
Ahmed El Mousaoui Unkut

Visvictus: En 2012, tu t’es ensuite installé à Chicago, la France ne te satisfaisait pas niveau entrainement.

Ahmed El Mousaoui à  Chicago
Ahmed El Mousaoui à Chicago

Ahmed El Mousaoui: Non, mais on était dans une période particulièrement creuse en France, sans grand combat ni organisation. Un jour je reçois un appel d’un manager qui veut me proposer un contrat et d’un entraîneur qui aime ma boxe. J’ai de suite sauté sur l’occasion. 3 ou 4 jours après je suis parti à Chicago. Avec mon gros sac et ma détermination.

Visvictus: Quel club as-tu choisi aux Etat Unis ? Parle nous un peu de ton aventure.

Ahmed El Mousaoui: Mon entraineur était JOSEPH AWINONGYA, il s’occupe de quelques personnes qui ont un niveau mondial, le dernier en date est classé 12ème mondial et a rencontré GENNADY GOLOVKIN il y a 1 an. Mon manager au Etats Uni a une salle qui s’appelle CHICAGO FIGHT CLUB. Je suis parti là-bas pour me durcir et voir une autre école de la boxe car c’est différent. Les méthodes de travail sont différentes : avec mon entraîneur c’était dur et long. Quand je m’entraîne maintenant avec mon entraîneur YOUSSEF BARIT, c’est plus court mais plus intense et plus fructueux, je le ressens.

Visvictus: Tu as fait des rencontres à Chicago ?

Floyd Mayweather
Floyd Mayweather
Adrien Broner
Adrien Broner

Ahmed El Mousaoui: Oui j’ai rencontré FLOYD MAYWEATHER ! J’ai fait la connaissance d’un mec de son équipe, un de ses hommes de coin, JONES. Un jour je le croise à Chicago, j’ai mis les gants avec un boxeur invaincu à la salle et je l’ai mitraillé. Quand je suis sorti du ring JONES est venu me voir il m’a dit « hey ! Je te connais, on s’est vu à Vegas… » On a échangé nos téléphones. Il m’a dit quand tu viens à Vegas appelle moi on va chez FLOYD… Donc du coup quand j’allais à Las Vegas c’est lui qui m’entraînait. Et un jour il y a ADRIEN BRONER qui est venu à la salle avec MAYWEATHER. FLOYD demande à JONES s’il a un gars pour mettre les gants avec BRONER. J’ai dis “Moi! Pas de problème”. Pourtant j’avais mis les gants 1h30 avant… Au premier round je déstabilise BRONER ensuite il fait du vice, des trucs de vicieux…et moi je ne suis pas comme ça. Ça m’a un peu dégouté. Pendant une semaine je n’ai pensé qu’à ça, tu vois ça m’a forgé. Là, j’ai eu un déclic. Je me dis ce mec il a 2 ans de plus que moi, un meilleur palmarès, une meilleur équipe… Mais j’ai autant de talent que lui, tu vois. Ce mec il ne me met pas KO. Après ça j’étais encore plus déterminé.

Ahmed El Mousaoui Et Floyd Mayweather
Ahmed El Mousaoui Et Floyd Mayweather

Visvictus: Tu as pu boxer là-bas ?

Ahmed El Mousaoui: Oui 2 fois, 2 victoires. Une avant la limite et une aux points.

Ahmed El Mousaoui Chicago Fight Night
Ahmed El Mousaoui Chicago Fight Night

Visvictus: On t’as vu aussi en Thaïlande récemment ?

Youssef Boughanem et Ahmed El Mousaoui à Bangkok
Youssef Boughanem et Ahmed El Mousaoui à Bangkok

Ahmed El Mousaoui: Oui j’ai eu la chance que mon agent me propose d’aller en Thaïlande car elle s’occupe aussi d’un Nak Muay là-bas, YOUSSEF BOUGHANEM. J’ai eu la chance de tourner avec des grands champions comme YODSANKLAI, (Rire…) d’ailleurs je lui ai fait la misère (Rire…). C’est un gars très puissant. Bon il fait toujours la même chose il cherche à frapper au niveau de la ceinture. Mais c’était cool, tout ça devant le patron de FAIRTEX en plus. Une bonne expérience.

Ahmed El Mousaoui et Yodsanklai Fairtex
Ahmed El Mousaoui et Yodsanklai Fairtex

Visvictus: Tes valises, elles sont où en ce moment?

Ahmed El Mousaoui: En France. J’ai posé mes valises. Comme ACARIES m’a dit très récemment, la boxe anglaise en France est en bas de la pente. On ne peut que remonter. Je pense que ça va remonter très prochainement. Il y a des personnes autour de moi qui ont la possibilité de faire de grosses organisations. Ils attendent aussi de ma part un titre, un titre Européen par exemple. Quand je serai dans les trois premiers européens ça va bouger. Avec les nouvelles chaînes : BEIN SPORT, L’EQUIPE 21, MA CHAINE SPORT, qui commencent à retransmettre, il est possible que la boxe en France connaisse un renouveau. Enfin on verra…

Visvictus: Dans quel état d’esprit es-tu avant la dispute de ce titre de champion d’Europe en décembre ?

Ahmed El Mousaoui: Je suis confiant, je connais mon adversaire AITOR NIETO je l’ai vu boxer, il est physique et longiligne, pas forcément puissant. C’est un bel athlète. Je sais qu’il me craint. Il parle de moi, il dit que je suis un très bon boxeur et que peu de boxeurs souhaitent m’affronter. Donc respect à lui d’avoir accepté ce combat. Moi je n’ai qu’une envie c’est de pendre ce titre et de monter dans les 3 meilleurs européens. Et je pense faire partie des meilleurs européens à l’heure actuelle.

Ahmed El Mousaoui vs Aitor Nieto Championnat de L'Union Européenne
Ahmed El Mousaoui vs Aitor Nieto Championnat de L’Union Européenne

Visvictus: C’est quoi ton style de Boxe ? Avec 5 victoires avant la limite on ne peut pas dire que tu sois un puncheur…

Ahmed El Mousaoui: (Rire…) Laisse-moi te dire un truc, ce n’est pas parce qu’un boxeur n’a pas beaucoup de victoires avant la limite qu’il ne frappe pas ! J’en connais des palmarès… Ils ont 20 combats 20 victoires mais rien dans les mains. Je peux te dire que je les envois les coups, je frappe très fort. La plupart des mecs que je rencontre ont les mains hautes. Je suis très bon technicien j’ai de très bonnes jambes, j’ai le coup d’œil. Je pense que je suis un boxeur complet. Il me manque se petit truc, se petit déclic car je pourrais finir tout le monde… (Rire…) Bon ok pas tout le monde car je ne suis pas le meilleur… Il me manque la finition. C’est justement ce que je travaille en ce moment. Mais la frappe elle est là. Je n’ai pas encore atteint mon âge de maturité.

 Visvictus: Comment gères-tu ton entraînement physique ?

Ahmed El Mousaoui et Jean Baptiste Congourdeau
Ahmed El Mousaoui et Jean Baptiste Congourdeau
Ahmed El Mousaoui. Préparation physique
Ahmed El Mousaoui. Préparation physique
Ahmed El Mousaoui et Youssef Barit (2ème  en partant de la gauche)
Ahmed El Mousaoui et Youssef Barit (2ème en partant de la gauche)

Ahmed El Mousaoui: Je pars sur une devise, m’entourer des meilleurs pour être le meilleur. Et là j’ai une très bonne équipe. Mon préparateur physique JEAN BAPTISTE CONGOURDEAU qui est entraîneur demi-fond au haut niveau. En boxe je suis avec YOUSSEF BARIT,  je fais 4 séances avec lui à Levallois lundi, mardi, mercredi, jeudi, le reste à Issy Les Moulineaux ou au parc de Saint Cloud quand on fait le Fart lek le dimanche. Lundi  c’est PPG, vendredi musculation. Je suis bien réglé, mon agent qui s’occupe de mon image et sponsoring est en contact avec mes 2 entraineurs donc du coup elle fait tous les liens. Il y a aussi une personne qui va me suivre en photos et vidéos. Il est super fort, il a fait entre autre les clips de SHAGGY…

Visvictus: Et au niveau de ton alimentation, comme cela se passe ?

Ahmed El Mousaoui: Je n’ai pas de nutritionniste. On m’a contacté mais je n’ai pas encore donné de réponse. Je commence à sentir que la diététique est importante. J’arrive à un stade où je commence à comprendre que les nutriments (protéine, glucide…) sont importants. Il faut savoir les prendre. J’ai une bonne équipe, il ne me manque que ça !

Visvictus: Quels bénéfices retires-tu de ce type d’entrainement ?

Ahmed El Mousaoui: Les jambes, je suis meilleur sur les jambes. Sur un combat de 10 rounds je commençais à avoir les bras lourds au 6ème ou 7ème  round. Avec YOUSSEF on a réglé ça.

Visvictus: Quels sont  tes points à améliorer ?

Ahmed El Mousaoui: Mon timing, la finition. C’est ce qui m’empêche de finir mes adversaires.

Visvictus: Quels sont tes points forts ?

Ahmed El Mousaoui: Les jambes et le coup d’œil ! En fait j’ai la capacité d’esquiver est replacer mes appuis de manière à me retrouver derrière lui. Et ça très peu de personnes savent le faire. MAYWEATHER sait le faire. Une autre qualité est le fait que je ne prends pas  beaucoup de coups. Sauf sur mon championnat de France, car je n’ai pas eu la bonne tactique. C’est de ma faute car c’est moi qui ai rendu le combat compliqué.

Visvictus: Ton combat le plus dur ?

Leonard Bundu
Leonard Bundu

Ahmed El Mousaoui: Mon championnat de France. Mais attention FRANCK HAROCHE HORTA c’est un sacré client quand même. Un gros physique, pas très bon techniquement. Mais juste avec sa pression physique, il rend le combat dur. Il faut répondre présent. C’est un boxeur qui a boxé des grosses pointures comme LEONARD BUNDU…

Ahmed El Mousaoui vs Franck Aroche Horta
Ahmed El Mousaoui vs Franck Aroche Horta

Visvictus: Ton plus beau souvenir dans la boxe ?

Ahmed El Mousaoui: Ma rencontre avec FLOYD MAYWEATHER ! C’est comme si tu rencontrais MOHAMED ALI.

Visvictus: Qu’est ce qui te motive au jour le jour ?

Ahmed El Mousaoui: Ce sont des choses qui ne s’expliquent pas, tu sais quand tu as ça dans le sang. C’est inné. Quand je fais des pauses de 3 semaines, 1 mois, je suis en manque. C’est la magie de la boxe, ce n’est pas comme le foot ou d’autre sport. La boxe c’est un sport addictif pour moi, j’en ai besoin. D’ailleurs, la majeure partie des gens aiment la boxe.

Visvictus: Ta plus grande déception ?

Ahmed El Mousaoui: A l’heure actuelle c’est qu’il n’y a pas de grosse télé, donc médiatiquement ce n’est pas trop ça… Et qu’il n’y a pas énormément d’argent pour un sport comme ça qui le mérite, alors que l’on sait que c’est l’un des sports les plus difficiles, et qui attire énormément. Sur une grosse chaine les gens vont suivre.

Visvictus: Un boxeur qui t’inspire ?

Ahmed El Mousaoui: GENNADY GOLOVKIN pour sa détermination, sa puissance et son coté humble. Il a la grande classe ce mec. Tu imagines un peu, à 32 ans il a le record de KO en championnat du monde dans l’histoire des poids Moyen. Et aussi FLOYD MAYWEATHER.

Gennady Golovkin
Gennady Golovkin

Visvictus: Quel conseil tu donnes à un jeune qui veut faire de la boxe ?

Ahmed El Mousaoui: Ne rien lâcher, y croire jusqu’au bout.

Visvictus: Tu as une tête de beau gosse, il y a quelqu’un dans ta vie ?

Ahmed El Mousaoui: (Rire…) Non je suis célibataire ! Depuis quatre ans au moins… (Rire…) Bon j’en connais des filles quand même…

Visvictus: Un dernier mot ?

Ahmed El Mousaoui: Merci à toi, je pense qu’on ne consacre pas assez de temps pour la boxe. Merci à tous ceux qui me suivent, car recevoir des messages de soutient c’est très important.

Ahmed El Mousaoui
Ahmed El Mousaoui

 

Mise à jour ! Le championnat de l’Union Européenne :

Ahmed El Mousaoui vs AITOR NIETO

Pour en savoir plus sur Ahmed El Mousaoui:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Ahmed_El_Mousaoui

http://boxrec.com/list_bouts.php?human_id=482823&cat=boxer

Pour joindre Ahmed El Mousaoui:

https://www.facebook.com/Elmousaoui.ahmed

https://www.facebook.com/profile.php?id=100008653546871&pnref=story

https://twitter.com/ahmedelmousaoui