Archives de catégorie : Le Tai JI Quan

Tai Chi master : Virginie Gatellier

Partagez l'article...!Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest

Au premier abord, on a du mal à imaginer que Virginie Gatellier , cache sous son large sourire  2 ceintures noires et 2 Dan de karaté et de kung-fu Wushu. Et pourtant, la Val d’Oisienne est cette année, sacrée numéro 1 française de Tai Chi Chuan et dans la foulée, médaillée d’argent au championnat d’Europe. De quoi prendre un sacré coup à l’estomac…

A travers cette interview, Virginie Gatellier, en véritable ambassadrice nous présente le Tai Chi Chuan. Discipline encore méconnue dans l’hexagone et très appréciée pour son effet bénéfique sur le corps et la santé, notamment par les artistes martiaux.

Visvictus : Bonjour Virginie ! Peux-tu te présenter à nos lecteurs ?

virginie-gatellier ceinture noir de karaté Wado-Ryu
virginie gatellier ceinture noir de karaté Wado-Ryu

Virginie Gatellier : Bonjour! J’ai 45 ans, je pratique les arts martiaux depuis que j’ai 13 ans. J’ai commencé par le karaté Wado Ryu, j’ai eu ma ceinture noire. A la suite d’un accident je me suis mise à pratiquer les arts martiaux internes comme le Tai Ji Quan et le Qi Gong. Mes capacités retrouvées, je me suis mise à pratiquer le Kung Fu Wushu. J’ai passé mon 2ème dan après 15 ans de pratique. J’ai tout récemment obtenue la 2ème place au dernier championnat d’Europe de Tai Ji Quan en Russie, après avoir avoir été numéro 1 en France cette année également.

Aujourd’hui je développe l’aspect interne des arts martiaux. La liaison : bien être et arts martiaux.

Visvictus : Tu différencies clairement la notion bien être et la pratique des arts martiaux dits « traditionnels » ?

Virginie Gatellier : Dans les arts martiaux comme le Karaté, de la façon dont on le pratique en occident, on retrouve énormément de blessés parmi les pratiquants. On pourrait le pratiquer: façon bien être en combinant l’aspect énergétique. Nous sommes très peu accès la dessus en occident. Dans d’autre pays on inclut automatiquement l’aspect énergétique avant ou après la pratique du karaté par exemple. Cela fait partie intégrante de la pratique.

Le clivage interne-externe n’existe qu’en France d’ailleurs et c’est très contemporain

C’est un clivage qui est complètement faux car tout est interne. On utilise de l’énergie pour tout. On a fait le clivage en fonction de ce que l’on a pu voir avec nos yeux et sans le ressenti. Sachant que l’art martial interne peut être très violent et spectaculaire. L’art martial interne n’est pas uniquement pratiqué par les personnes âgées dans les parcs. Tous les athlètes martiaux devraient développer l’aspect énergétique interne, boxe thaï, karaté…

J’ai amélioré mon kungfu en pratiquant le Tai Ji Quan.

Visvictus : D’où vient cette image associée entre personnes âgées et arts martiaux internes ?

Virginie Gatellier : Ça vient de Chine. Ceux qui ont le temps de pratiquer au lever du jour sont des retraités. On peut facilement les voir en nombre dans les parcs en train de pratiquer le Tai Ji Quan. Mais ce que l’on ne sait pas c’est que ceux qui travaillent la pratique avant le lever du jour, en pleine nuit font déjà du Tai Ji Quan dehors. Donc on en voit moins. Si tu fais du tourisme tu as moins de chance de te lever à 4h du matin et de les voir…

Tai JI Quan en chine alain diveu photographie
Tai JI Quan en chine alain diveu photographie

Visvictus : Tu nous as parlé des arts martiaux internes et externes. Le Tai chi c’est quoi ?

Virginie Gatellier : Le Tai Chi Chuan est un art martial interne. On dit Tai Chi mais c’est une déformation,  on devrait réellement dire Tai Ji Quan. Tai Ji signifie la poutre la plus haute de la maison et Quan veux dire boxe.

On pourrait le traduire par la boxe du fait extrême. Il existe un aspect du Tai JI nommé  le Tuishou et un style de combat au dessus de celui ci qui est le Sanshou.

Le Tai Ji Quan harmonise la respiration avec le mouvement en permanence afin d’optimiser la circulation de l’énergie dans le corps à travers tous les méridiens. Et découvrir d’autres facettes de l’utilisation de son corps.

Visvictus : Qui peut pratiquer le Tai Ji Quan ?

Virginie GatellierA partir de  4 ans! Du moment où l’on sait ou est son bras ou est son pied on peut pratiquer. On peut pratiquer très jeune de façon ludique. D’ailleurs en chine on voit des enfants qui sont très performants. On peut le pratiquer jusqu’à pas d’âge car c’est un art de santé mettant l’accent sur l’aspect postural, permettant justement de préserver et renforcer ses articulations. Tout le monde peut pratiquer le Tai Ji Quan.

On peut pratiquer dès que l’on a un minimum de coordination

Visvictus : Comment se déroule un cours de Tai Ji Quan ?

Virginie Gatellier : Les cours commencent toujours par le placement, la posture, comment se tenir correctement. Apprendre à respirer pour lâcher prise. Tout cela afin que le mouvement soit le plus fluide possible et que l’énergie circule bien. Les enchaînements se font dans la lenteur.

La lenteur est une vitesse, ne rien faire est une décision

Il y a une philosophie derrière tout ça. Ce n’est pas parce que c’est lent que c’est inefficace. De ce fait on travaille la musculature différemment. On sollicite notamment les muscles profonds qui sont importants pour la vitesse et le dynamisme. Tous les gestes ont une réelle application martiale.

Plus le geste sera esthétique plus il sera efficace

Nous travaillons des formes que l’on appelle TAO. Ensuite on peut passer des grades.

En cours avec Virginie Gatellier
En cours avec Virginie Gatellier

Visvictus : La compétition en France ?

Virginie Gatellier : Des compétitions régionales sont organisées partout en France. C’est qualificatif pour les championnats de France. Ensuite il y a les championnats d’Europe et du monde.

Visvictus : Justement tu rentres des championnats d’Europe à  Moscou ?

Virginie Gatellier : Oui, c’était une compétition sportive très intéressante. Le fait que ce soit organisé à l’étranger donne un autre point de vue.

Les russes sont très performants pour tout ce qui est organisation d’évènement sportif, c’est fabuleux. Je dirais qu’ils sont au top.

On est au courant de tout, il y a des écrans partout, il y a de l’information partout. On commence et on ne finit jamais en retard. On est bien souvent en avance sur le programme. C’est top. Il faut bien comprendre que les russes pratiquent le kung-fu au niveau professionnel. Ils sont payés pour pratiquer le kung-fu. Il y a par exemple une grande championne qui s’appelle Daria Tarasova.

Daria Tarasova
Daria Tarasova

En ce qui concerne ma prestation lors de ces championnats d’Europe, j’ai passé mon premier tao (un 26) le jeudi 12 Mai au matin dans un tableau à majorité Russe.

J’ai donné tout ce que j’ai pu et je suis arrivée 2ème. Je suis donc vice-championne d’Europe aujourd’hui.

Viginie Gatellier médallé d'argent au championnat d'Europe de Tai Ji Quan à Mosou
Viginie Gatellier médallée d’argent au championnat d’Europe de Tai Ji Quan à Mosou

J’ai la possibilité d’aller à Varsovie au mois d’octobre pour les championnats du monde mais je ne suis pas prête. Là je vais me retrouver face aux chinoises (rire).

Virginie Gatellier athlète indépendante au Championnat d'europe de Tai ji Quan EWUF
Virginie Gatellier (au centre) athlète indépendante au Championnat d’europe de Tai ji Quan EWUF

L’année prochaine j’irai au championnat du monde. Je vais faire ça à ma mesure.

Visvictus : Comment te prépares-tu avant une compétition ?

Environ deux mois avant la compétition, quand je suis avertie je commence mes heures de travail. Je répète les formes que je vais présenter au minimum 1h par jour voir 2h. Je travaille beaucoup plus les muscles profonds et le relâchement c’est-à-dire que je vais descendre au maximum mes positions et je vais également travailler sur tout ce qui est respiration au moins 2h par jour. Je travaille de cette façon jusqu’à environ une semaine de la compétition en même temps je fais de la préparation physique, tu as pu voir ce que c’est puisque c’était toi mon préparateur donc ça tu pourras mieux que moi l’expliquer. Arrivée environ à une semaine de la compétition je vais faire les formes que je présente deux fois par jour maximum et les refaire mentalement régulièrement mais je relâche la pression et j’essaie de me détendre au maximum.

Visvictus : Ou peut-on pratiquer le Tai Ji Quan en France ?

Virginie Gatellier : Dans de nombreuses associations, on peut se renseigner auprès de la  FFKDA, la FWF , la fédération française de wushu, la FAEMC art martial énergétique et chinois. En on peut aussi se renseigner, regarder sur internet afin de rejoindre un groupe en extérieur, comme dans un parc par exemple.

Moi par exemple j’organise 4 journées ou l’on va se retrouver aux buttes Chaumont. Le 10, 17, 24, 31 août. C’est la deuxième année que j’organise cela.

Ça avait bien fonctionné l’année dernière, de nombreuses personnes sont venues ou nous ont découvert, parfois  en pleine balade, et se sont joints à nous. C’est le plus extra et c’est ce côté-là aussi que l’on recherche dans le Tai Ji Quan, c’est le partage.

Stage d'été Tai Ji Quan organisé par Virginie Gatellier
Stage d’été Tai Ji Quan organisé par Virginie Gatellier

Visvictus : Si des personnes souhaitent recevoir un enseignement régulier avec toi, comment peuvent-ils s’y prendre  ?

Virginie Gatellier : Oui j’ai une salle disponible qui est sur Taverny dans le 95 qui s’appelle le Primus. Accessible à tous il suffit de s’inscrire au club, prendre une licence et c’est parti. Il y a des cours le mardi et le samedi après-midi, le mercredi pour les enfants et le vendredi une pratique basée sur les arts martiaux externes type self défense, arts martiaux chinois…

Visvictus : Ta philosophie ?

Virginie Gatellier : Le bien être avant tout

Visvictus : Quelle place prend la diététique dans ta vie de sportive ?

Pour ce qui est de l’alimentation je t’avoue que je ne fais pas très attention mais une chose sur laquelle je suis intraitable, c’est  que je n’oublie pas de prendre des vitamines supplémentées en fer.  J’essaie de boire correctement et surtout je mange énormément de sucres lents et un peu moins de viande. J’essaie aussi de manger beaucoup de fruits secs et je diminue surtout le sucre juste avant les entraînements. Je ne mange de sucre que le soir en me couchant pour constituer une réserve pour le lendemain je parle de sucre rapide. Mais pour tout te dire l’alimentation est quelque chose que j’ai du mal à tenir sur une longue période et je fais pas mal d’écarts  ce qui est assez bon pour le moral au final.

Visvictus : Quel conseil donnerais tu à nos lecteurs ?

Virginie Gatellier : Il faut prendre du recul, ne pas imiter forcement ce que tout le monde fait, et faire ce que l’on aime.

Et si vous êtes intéressés par les arts martiaux essayez le Tai Ji Quan

Virginie Gatellier numéro 1 en france
Virginie Gatellier numéro 1 en france

Pour suivre l’actualité de Virginie Gatellier :

Facebook

Aptitude Bien-être Crearth – ABC