gâteau au curcuma, huile d'olive et fruits secs

Le curcuma : un allié anti-inflammatoire, anti-oxydant… et GOURMAND!

Partagez l'article...!Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest

Parfois, nous oublions les vertus médicinales de nombreuses épices lorsque nous cuisinons avec. Aussi, avant de vous suggérer 2 recettes au curcuma, que je réalise souvent et facilement, voici une brève présentation de cette plante dont on extrait le condiment orangé que nous connaissons.

Le curcuma (Curcuma xanthorrhiza, Curcuma longa) appartient à la famille des zingiberracées (monocotylédones herbacées vivaces, à rhizome souterrain portant des racines, lesquelles forment souvent des tubercules).

L’une des plantes de genre Curcuma, est appelée safran des Indes. En sanscrit le nom du curcuma est haridra. En chinois c’est Jianghuang, « gingembre jaune ».

Le curcuma est originaire de l’Asie du Sud Est, région où de nombreuses espèces de la famille des zingiberracées sont utilisées en tant qu’épices, condiments, ingrédients de médecine traditionnelle, aromates ou colorants. En Asie, le rhizome réduit en poudre permettait de conserver la fraîcheur et la saveur des aliments, outre le fait qu’il est l’ingrédient principal du curry.

En médecine ayurvédique ainsi que dans les médecines traditionnelles de la Chine, Japon, Thaïlande, Indonésie, le curcuma est utilisé depuis des siècles comme tonifiant et stimulant du système digestif.

Le rhizome du curcuma présente diverses propriétés médicinales : il favorise la production de bile et stimule sa sécrétion dans l’intestin, stimule également l’appétit, diminue les nausées,… En usage externe, il est utilisé pour soigner des pathologies dermatologiques (eczéma, mycoses, psoriasis). Des recherches récentes font état de propriétés anti-inflammatoires et anti-oxydantes du curcuma, qui a ainsi été proposé pour faire baisser la cholestérolémie et améliorer l’état de patients souffrant de polyarthrite rhumatoïde ou colites (irritations du gros intestin) inflammatoires. Les curcuminoïdes, dont la curcumine, sont à l’origine de ces propriétés.

Ainsi, récemment, des travaux de recherche ont pu mettre en évidence :

  • Effets du xanthorrhizol (composé actif du Curcuma xanthorrhiza) sur l’hyperglycémie et l’insulino-résistance induites par une diète hyperlipidique : diminution de l’état inflammatoire chronique et des niveaux de glucose et insuline dans le sérum de souris obèses (amélioration de la sensibilité à l’insuline). Action hépato-protectrice.
  • Effets de la curcumine (extraite de Curcuma longa) : diminution de la production hépatique de glucose et ainsi de la glycémie, suppression d’un état inflammatoire induit par une hyperglycémie chronique, stimulation de l’utilisation du glucose par les cellules en régulant positivement l’expression des gènes des GLUT-2, GLUT-3 et GLUT-4, activation de l’AMP kinase, stimulation de la sécrétion d’insuline et amélioration des fonctions des hépatocytes, diminution de l’insulino-résistance.
  • Action anti-bactérienne d’extraits de Curcuma longa (en particulier sur les bactéries Gram +).
  • Action anti-oxydante d’extraits de Curcuma xanthorrhiza (composés polyphénoliques et flavonoïdes) et ainsi hépato-protectrice en inhibant la péroxydation lipidique, en régulant positivement l’activité d’enzymes anti-oxydantes : SOD, GPx, GR et catalase (par activation du facteur NF-E2, impliqué dans des mécanismes de détoxification du foie et rein).
  • Effets «anti-dyslipidémies » avec amélioration de la cholestérolémie et des niveaux de synthèse de corps cétoniques (acétate et acétoacétate), rétablissement du fonctionnement/utilisation du cycle de Krebs….

Ce sont autant de bonnes raisons pour consommer du curcuma. En effet, si on en entrevoit les perspectives thérapeutiques (hypercholestérolémie, diabète de type 2, obésité, maladies cardio-vasculaires, maladies inflammatoires chroniques…), on peut aisément en comprendre l’intérêt dans notre alimentation quotidienne et également pour la récupération du sportif : lutte contre les radicaux libres, stress oxydatif, (micro)inflammations, troubles digestifs…

Voici 2 suggestions de recettes de gâteaux, que j’ai imaginées au gré de mes envies et que j’affectionne pour leur simplicité, leur caractère digeste et bien sûr leurs saveurs ! En particulier, je les apprécie après mes entraînements :

 Gâteau* au curcuma et fruits secs (4/6 parts) : 

  • 2 œufs
  • Farine de sarrasin (5 c.soupe rases)
  • Fécule de pomme de terre (5 c.soupe rases)
  • Maïzena (5 c.soupe rases)
  • Curcuma (5 c.café)
  • Pavot (2 c.café)
  • Huile d’olive (3 c.soupe)
  • 30g de raisins secs
  • 40g de figues séchées
  • 40g de pruneaux
  • 15 à 20 cL d’eau si besoin
gâteau au curcuma et fruits secs
Gâteau au curcuma et fruits secs

 –> on favorise les apports en fibres et glucidiques  avec l’ajout de fruits secs.

Fondant* à la carotte, curcuma et orange confite (4/6 parts) :

  • 2 œufs
  • 200g de carottes en purée
  • Farine de sarrasin (8 c.soupe rases)
  • Maïzena (6 c.soupe rases)
  • Curcuma (5 c.café)
  • Lamelles d’orange confite (80-100g), +/- zestes d’oranges
  • Huile d’olive (3 c.café)
  • Huile de colza (3 c.café)
fondant aux carottes, curcuma et orange confite
Fondant aux carottes, curcuma et orange confite

–> on potentialise les apports en anti-oxydants  avec l’ajout de  caroténoïdes. Ce gâteau est particulièrement adapté lors de transit accéléré, diarrhées, car il est digeste et la carotte aide à réguler un transit perturbé.

*Cuisson 30-40’ à 160°C.

BIBLIOGRAPHIE :

VIDAL – Le guide des plantes qui soignent. 2010. 92789 Issy-les-Moulineaux Cedex 9.

Evidence-Based Complementary and Alternative Medicine, Volume 2014, 10 pages : “Anti-hyperglycemic and anti-inflammatory effects of standardized Curcuma xanthorrhiza Roxb. Extract and its active compound Xanthorrhizzol in high-fat diet-induced obese mice”, M-B KIM, C KIM, Y SONG, J-K HWANG.

International Journal of Endocrinology and Metabolism, octobre 2014, 12(4) : “Anti-hyperglycemic and insulin sensitizer effects of turmeric and its principle constituent curcumin”, Z GHORBANI, A HEKMATDOOST, P MIRMIRAN.

International Journal Research Phytochemistry Pharmacology, 2013, 3(1), 27-30 : “Comparison of antioxidant activity between decoction of dried Curcuma longa L., and Curcuma xanthorrhiza Roxb. Rhizomes”, Samsudin S, Ramdan PANIGORO.

BioMed Research International, volume 2015, 6 pages : “Evaluation of antibacterial activity of some traditionnaly used medicinal plants against human pathogenic bacteria”, B.P MARASINI, P BARAL, P ARYAL, K.R GHIMIRE, S NEUPANE, N DAHAL, A, SINGH, L GHIMIRE, K SHRESTHA.

The Scientific World Journal, volume 2014, 8 pages : “Investigation of antioxidant and hepatoprotective activity of standardized Curcuma xanthorrhiza rhizome in carbon tetrachloride-induced hepatic damaged rats”, S DEVARAJ, S ISMAIL, S RAMANATHAN, M F YAM.

PLOS ONE Journal, 18 mars 2015 : “H-NMR and MS based metabolomics study of the intervention effects of curcumin on hyperlipidemia mice induced by high-fat diet”, Z-Y LI, L-L DING, J-M LI, B-L XU, L YANG, K-S BI, Z-T WANG.

African Journal Traditional Complementary Alternative Medicines, 2014, 11(3), 7-13 : “Total anti-oxidant capacity, flavonoid, phenolic acid and polyphenol content in ten selected species of Zingiberaceae rhizomes”, Alafiatayo and al.