Dips et élastique

METHODE vidéo+explications : Augmentez la puissance des bras et du buste grâce aux DIPS et aux ELASTIQUES

Partagez l'article...!Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest

visvictusPour améliorer vos connaissances en musculation, lire l’article “les régimes de contraction musculaire : Quelle méthode pour quels résultats sur la force musculaire, la masse musculaire, la prévention des blessures…

NIVEAU REQUIS : Sportif avancé en musculation/force

MATÉRIEL :  Bandes élastiques, barres parallèles

OBJECTIFS : Puissance +++++ ; Hypertrophie +++ ; Force max ++

visvictuspour aller plus loin dans le concept de puissance lire l’article “améliorez la puissance de votre boxe anglaise et de vos frappes en jambes

MÉTHODE : Combinée dans la série ; en phase 1 accélération compensatoire (grâce aux élastiques) + en phase 2 accélération maximale; 5 séries avec temps de récupération optimale.

L’accélération compensatoire dans la série (phase 1)

On parle d’accélération compensatoire lorsque la charge est telle qu’elle interdit précisément une accélération maximale. Ici les élastiques par leurs propriétés, amplifient la force de résistance au fur et à mesure que l’angle articulaire augmente. Le geste est donc obligatoirement ralenti et l’accélération interrompue. L’utilisation des élastiques permet, de “contourner” l’angle articulaire favorable. A ce stade, chercher à accélérer permet d’accentuer l’effort.

visvictusPour comprendre la notion d’angle articulaire favorable se référer au paragraphe ” La contraction isométrique” de l’article : Les régimes de contraction musculaire.

L’accélération maximale dans la série  (phase 2)

L’accélération maximale permet sans contrainte de charge additionnelle, un travail balistique. En effet, la force d’interaction entre les chaines musculaires et le système externe  projectile ( ici Nicolas décollant littéralement des barres parallèles) autorise des accélérations importantes.

Démonstration