fightsport n°114 septembre octobre 2015

Se déshydrater pour être au poids : quels impacts sur la santé et les performances du combattant? (par Estelle PEYEN/VISVICTUS pour FIGHTSPORT n°114/septembre octobre 2015)

Partagez l'article...!Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest

Les déshydratations extrêmes entreprises par certains pour être au poids, présente des risques. Pour information ou rappel, l’UFC en partenariat avec l’USADA (US Anti-Doping Agency) prévoyait déjà en Octobre 2015 des mesures d’interdiction de perfusions intraveineuses post-cutting. Hélas, en décembre, le combattant Yang Jian Bing meurt à la suite d’un cutting pour être au poids lors de sa participation au ONE Championship 35. L’organisation asiatique de MMA annonce alors son nouveau processus de pesée en interdisant la coupe de poids par déshydratation !

Par ailleurs, on peut se demander si au-delà du poids de la catégorie, il ne faut pas également s’attacher à optimiser systématiquement le taux de masse grasse du combattant tout au long de sa saison : lui indiquant alors s’il préserve (voire développe) sa masse maigre lors de sa perte de poids, et si c’est bien de la masse grasse qu’il a perdu ! Un des objectifs étant d’avoir un bon rapport poids/puissance .